Anatomie et Cytologie Pathologiques

Coordonnateur du DES et ses coordonnées

Professeur Laurent DANIEL
Laboratoire d’Anatomie et Cytologie Pathologiques
Hôpital Timone
Laurent.DANIEL@ap-hm.fr

Mot des référents

Malheureusement souffrante d’une mauvaise image d’être une discipline de type « science morte », où les médecins n’ont que pour passe-temps de s’extasier sur des cellules derrière leur microscope, l’anatomie pathologie – ou « anapath » pour les intimes – est une spécialité médicale clairement au coeur de la prise en charge du patient dans de multiples domaines.

Le but est dans la majorité des cas d’établir et préciser un diagnostic (parfois totalement insoupçonné par le clinicien) afin d’en établir un pronostic puis de guider indirectement l’attitude thérapeutique du correspondant prescripteur. Pour en arriver à un diagnostic ultra-précis et complet, nous utilisons souvent aussi nos propres « examens paracliniques » telles que l’immunohistochimie, les colorations spéciales, l’hybridation in situ, etc…

Il s’agit d’une spécialité qui est extrêmement polyvalente, tant manuellement qu’intellectuellement.

La journée-type d’un anapath débute par l’examen macroscopique des prélèvements (description, photos, analyse, etc…) pour en arriver au point essentiel : l’échantillonnage de la pièce. Le but est de sélectionner les zones à analyser miscroscopiquement. L’après-midi sera dévoué à ladite microscopie et la fin d’aprèm aux RCP. La routine n’a absolument pas de place en anapath !

Au cours de l’internat, toutes les pathologies et tous les organes sont abordés, aussi bien en pathologie cancéreuse, qu’en inflammatoire, infectieux, etc…

L’ambiance générale est bonne et l’équipe est actuellement composée de 16 internes.

La quasi-totalité des praticiens, des assistants jusqu’aux PU-PH, sont clairement accessibles et motivés pour nous responsabiliser au plus vite et nous apprendre le maximum de choses !
Bénéficiant pour le moment d’être une spécialité faible effectif d’internes, les débouchés sont plutôt bons, soit vers des postes d’assistants spécialistes ou hospitalo-universitaires, soit – de façon rarissime – directement vers une activité libérale.

Coordonnées des référents

Loïc Juquel (Ancienne réforme), juquelloic@gmail.com

Amine Bouachba (RC3), bouachba.amine@gmail.com

Formation pratique

Sept semestres dans des services agréés pour le DES d’anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalo-universitaires ou conventionnés. Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux services ou départements différents ;
Trois semestres dans des services agréés pour d’autres DES que le diplôme d’anatomie et cytologie pathologiques, ou pour des DESC.
En pratique, les semestres effectués hors-anapath se font généralement en hématologie biologique, radiologie, médecine nucléaire, biologie moléculaire, médecine légale, …

Stages ouverts et budgétés

3 hôpitaux périphériques :

  • CH d’Avignon (Dr Guillaume GRANIER)
  • Hôpital Toulon Sainte-Musse (Dr Florence JOURDAN-SOULIER)
  • CH d’Aix en Provence (Dr Marie-Clothilde CHARTON-BAIN)
Agenda des cours de DES

A Marseille, nous bénéficions d’un particulier bon planning de cours de DES avec des cours toutes les 2 semaines de novembre à juin sous la forme cours thématiques (ex. « tumeurs pulmonaires », « vascularites », « tumeurs mélaniques », …) où sont exposés des cours théoriques et des lames.

Il existe 1 cours de DES national en novembre à l’occasion du sacré-saint rendez-vous annuel de tous les anapaths de France et de Navarre pour le « Carrefour de Pathologie » à la maison de la Chimie à Paris.

Problèmes rencontrés dans la spécialité

Le « problème » principal, qui fait d’ailleurs mépriser l’anapath par bon nombre d’autres spécialités, est l’absence totale de contact avec le patient. Passé ce cap, l’anapath n’a strictement aucun « inconvénient » notable. C’est donc une approche particulière de la médecine traditionnelle.
On a des possibilités d’installation, on a des cours, on est responsabilisé au plus tôt, on voit de tout, on fait sans problème de la recherche et pour les plus enorgueilli on se sent clairement indispensable, …

Nouveaux stages ouverts dans l’année

Le nombre de postes dans les services principaux (Timone, Nord et IPC) varient entre 4 et 6.
Dans les hôpitaux périphériques il y a 1 poste ouvert par service.

Liens vers les associations nationales et Marseillaise

Association Française des Internes en Anatomie Pathologique (AFIAP) : www.afiap.fr
Société Française de Pathologie : www.sfpathol.org